CHAP IV : PARTIE 2/4

Blog de lelekazu2 :FIRE STARTER, CHAP IV : PARTIE 2/4

 

Vers dix-neuf heures, Damien commençait à trouver l’absence de son ami vraiment étrange. Personne ne l’avait vu de l’après-midi, personne n’avait eu de message de sa part et Stéphanie ne savait absolument pas où il était partit après leur discussion. Malgré les appels répétés sur son portable, le jeune homme ne tomba sur aucun interlocuteur, il commençait à être inquiet. Il se mit à chercher dans tous les endroits où il avait l’habitude d’aller, tous les bars autour de l’université principalement, car il y avait toujours au moins une personne qu’il connaissait. Christelle alla à l’hôpital au cas où ses jambes lui auraient causé de nouveaux soucis, mais ils ne l’y trouvèrent pas non plus.

 

« Mais merde, il est où cet abruti ! S’énerva Damien.

- Calme-toi, il est peut-être allé chez des amis. Tenta de le rassurer Christelle en posant sa main sur son bras, mais elle fut gentiment repoussée.

- Personne ne l’a vu de l’après-midi, même pas ceux de sa classe de biochimie.

- Il est peut-être partit faire un tour en ville pour se changer les idées, il est super stressé en ce moment.

- C’est pas son genre de partir aussi longtemps sans prévenir…

- Tout le monde peut oublier de prévenir. Il est peut-être dans les bras d’une jolie fille à l’heure qu’il est.»

 

Dit-elle d’une voix malicieuse en revenant contre lui et en essayant de l’embrasser sensuellement. Mais l’anecdote ne le rassura absolument pas. Il s’écarta d’elle pour reprendre la route de la fac.

 

« Tu vas où comme ça ? Dit-elle d’un ton irrité.

- Il est peut-être retourné à la fac.

- Il est presque vingt heures ! La fac est fermée !

- Pas la bibliothèque.

- Mais putain ! T’es pas sa mère, ni son chien de garde ! Il t’appellera quand il le voudra. Tu vas aller où après ? Chercher dans les égouts de la ville ?

-  Qu’est-ce qui te prend ?

- T’es aveugle ou quoi ? Depuis un mois, tu ne peux plus vivre sans lui deux minutes. Dès qu’il arrive un temps soit peu en retard tu te braques, te crispe ! On dirait que tu vas faire une crise cardiaque dans les prochaines secondes !

- T’as vu dans quel état il était ? Normal que je sois inquiet non ?

- C’est plus de l’inquiétude là ! Il va très bien ton gosse ! Alors putain arrête de lui lécher le cul et dis moi quand on a dormi ensemble pour la dernière fois ?

- Chris, tu as plutôt intérêt toi, à arrêter ton délire, parce que là je n’ai absolument pas envie de retourner dans ton lit. »

 

La discussion s’arrêta net. La jeune femme le frappa au visage, furieuse. Pas une simple gifle de colère. La jeune Karateka ne faisait jamais les choses à moitié, et c’était toute sa force qui était partie dans ce coup de poing.

 

« Tu comprends que dalle ! »

 

Damien resta silencieux quelques instants, le visage tourné sur le côté. Il avait faillis perdre l’équilibre. Toujours silencieux, il reprit son chemin sans faire attention à Christelle qui le fixait toujours de son regard remplit de rancœur. Il avait la lèvre très légèrement ouverte et la joue bien rouge mais il n’y prêta aucun intérêt. Et rien de ce qu’elle venait de lui dire ne l’importait, il se fichait bien de savoir ce qu’elle pensait. Si elle ne pouvait pas comprendre qu’il soit inquiet pour un ami qu’il connaît depuis son enfance, un ami qui a toujours été là pour lui, alors il n’avait plus rien à lui dire, tout simplement. Damien était loin d’être le genre de garçon à se prendre la tête. Il avait ses convictions, ses principes, et si une personne qui est censée vous aimer ne veut pas en entendre parler, alors elle n’a pas à être dans son entourage proche.

 

Il arriva à la Fac et entra aussitôt dans la bibliothèque. Il savait où Axel avait l’habitude de s’installer pour être tranquille. Il le trouva en effet  à sa place habituelle. Un long soupire de soulagement sortit de ses lèvres et un sourire se traça sur celles-ci. Il s’avança et essaya de le réveiller, mais en vain, et quand il vit dans quel état il était il ne se gêna pas pour le secouer davantage.

 

« … Damien… Non… Pas lui… Pas Damien… »

 

L’intéressé fut surprit de le voir parler dans son sommeil. Ca ne lui était jamais arrivé auparavant. Un frisson le parcourut en entendant son prénom, mais il ne réagit pas davantage. La voix d’Axel était douloureuse, désespérée, il donnait l’impression d’être dans ses derniers retranchements et le brun n’arrivait pas à supporter cela. A chaque mot que soufflait son ami dans son sommeil agité, il sentait son cœur être lacéré par mille couteaux aiguisés, il ne supportait pas de le voir ainsi ni d’entendre un son si désespéré dans sa voix. Il réussit tant bien que mal à le réveiller et s’assit près de lui. Une fois que le beau rouquin eut repris ses esprits, Damien demanda doucement.

 

« Tu m’as fichu la trouille mec… Comment ça se fait que tu te planques ici ?

- Je ne me cache pas, je me suis juste endormi…

- Hein ? T’as pioncé toute l’après-midi ici ?

- C’est calme et silencieux, parfait pour une sieste non ? »

 

Damien ne put s’empêcher de rire, un rire nerveux mais qui faisait du bien. Tout son stress retomba. C’était du Axel tout cracher d’une certaine manière, piquer du nez de la sorte dans un lieu improbable puis se réveiller plusieurs heures plus tard. Soudain en le regardant rire sans pouvoir y faire grand chose Axel remarqua qu’il saignait, une belle coupure sur la lèvre inférieure. Il l’arrêta aussitôt dans son rire en prenant son menton entre ses doigts pour examiner l’entaille.

 

« Qu’est-ce qui t’es arrivé ?!

- De quoi ? répondit Damien en rougissant légèrement, surprit.

- Ta lèvre ducon !

- Oh ça ? … C’est rien, j’ai foncé dans un mur. »

 

Vu le ton, le regard fuyant et le faux sourire qu’il afficha, Axel comprit aussitôt que le mur en question devait être une personne, et c’était certainement Christelle. Il n’y avait qu’elle pour oser frapper Damien sans craindre un retour de flamme. Même s’il était calme par nature il ne valait mieux pas l’énerver outre mesure et encore moins le frapper au visage. Il n’ajouta rien et ils rentrèrent sagement. Axel était encore perdu dans ses pensées, entre son rêve et les questions qu’il se posait, et Damien commençait à se demander ce qu’il devait penser de sa dispute avec Christelle. Il fallait que tous les deux arrêtent de réfléchir, ça devenait vraiment insupportable d’avoir autant de question en tête, surtout lorsqu’on se rend compte que les réponses que l’on obtient ne sont pas celles espérées, ni même celles envisagées. Tous les sentiments changeaient au fur et à mesure que la réflexion avançait, les liens également étaient en train de se modifier.

etudiants, fiction

dimanche 20 janvier 2013 17:44 , dans Wheel of Dream (en cours)



1 Fan


1 commentaire(s)

  • tenshiblood dim. 20 janv. 2013 17:53
    youpi youpi youpi ! enfin la suite ! *-* (déjà tout lu -w-)


Votre commentaire :

(facultatif)

(facultatif)

error

Attention, les propos injurieux, racistes, etc. sont interdits sur ce site.Si une personne porte plainte, nous utiliserons votre adresse internet (54.196.198.241) pour vous identifier.     



Accueil | PC | PS3 | 360 | Wii | 3DS | DS | PSP | IPHONE | Web |
Jeux du moment : Battlefield 3 PC | Battlefield 3 PS3 | Minecraft 360 | FIFA 12 Wii | FIFA 12 DS
ouvrir la barre
fermer la barre

Vous devez être connecté pour écrire un message à lelekazu2

Vous devez être connecté pour ajouter lelekazu2 à vos amis

 
Créer un blog